ACTUALITÉS

Quel chantier ! Rénovation de la voirie

Voilà près de quatre mois que les travaux dans le secteur de la mairie, de l'église et de l'école ont démarré avec leur lot de problèmes (stationnement, déviations, poussières et autres nuisances sonores) qui perturbent les riverains et les usagers de la route...

 

C’est un chantier certes coûteux (près de 400 000 €€TTC) mais qui permettra de sécuriser les abords de l’école et rendra les accès plus fonctionnels dans un cadre embelli.
Les travaux concernent :
• la voirie avec le décaissement complet de la chaussée, l’enlèvement de l’ancien pont-bascule devant l’école, la pose d’une quinzaine de siphons, la création d’un quai, d’un abribus et d’un plateau à l’entrée de la rue des Tilleuls, de places de parking devant la mairie, la pose de pavés et d’enrobés
• les réseaux avec la mise en souterrain du réseau téléphonique, la mise aux normes de l’éclairage public, le remplacement d’une conduite d’eau, le changement d’emplacement des projecteurs de l’église
Les travaux devant l’école sont programmés pendant les vacances scolaires, la création du plateau nécessitant quant à lui la coupure complète de la circulation au carrefour de la rue des Tilleuls pendant la deuxième quinzaine d’août.

La création d’une piste de desserte de la parcelle forestière 27 prolongera les contraintes de circulation (entre la Commune et les cols) jusqu’au 19 septembre.
Les entreprises PONTIGGIA (voirie) et CRESA (réseaux) travaillent de façon coordonnée sous l’égide de Loïc BRÉHAT, maître d’oeuvre (cabinet TOPOS) et de l’adjoint Raymond KOENIG, spécialiste des réseaux et travaux publics, dont l’expertise est précieuse pour Thérèse LEICHTNAM et Julio RODRIGUEZ, respectivement conductrice des travaux et chef de chantier de PONTIGGIA.
D’autres voiries communales nécessiteront une rénovation mais leur programmation dépendra de contraintes budgétaires et des dotations financières pour l’heure particulièrement incertaines.

Jean-Pierre PIELA

Contrairement aux allégations d’un récent courrier des lecteurs dans les DNA, la Commune ne prévoit nullement cinq à sept plateaux et ralentisseurs et n’en aurait pas les moyens financiers.